septembre 2022 – « Mon texte est une table de chevet est un texte pour toi », (avec Manon Huberland), revue Esse – Arts et opinions, no 186 | Douleur : « Les objets amoncelés sur les tables dévoilent nos outils, nos inquiétudes, nos prières, nos créations, nos devoirs et nos rages nocturnes; ils esquissent une narration déliée. » – « Une communauté ne m'apparaît plus nécessairement soudée par un récit commun, mais précisément, et simplement, dans l'action de veiller ensemble. »

juin 2022 « L'ouverte », revue Lettres québécoises, no 185 | Les écritures du réel : « il y a quelque chose d'incroyable – la réponse outrepasserait ses bords – la réponse serait le centre de ce qu'elle retire »

 

avril 2022 – « "Borchtch ", forer la langue, tisser des trous: une lecture de Ma mère est humoriste de Carla Demierre », cahier no 9 de l'Institut de recherches et d'études féministes de l'UQAM – Mères et filles de soi(e): filiations tissées, nouées et rompues dans la littérature contemporaine transnationale.

 

janvier 2022 – Tout de suite jeanne (un pain), revue Cigale no 3 (souverainetés) : « Fallait-elle qu'elle se défende du désordre qu'elle substituait à l'ordre, et fallait-elle qu'elle se défende de destituer au lieu d'instituer. »

 

janvier 2022 – Blanche reboot, éditions OMRI : « ce sont des rides aussi mal maîtrisées que la révolte ».

ABONDANCE DE SENS REJOINT TON ŒIL  V I D E   u n e c e n d r e LA NUE #1 ÉCLATANTE IDÉE DU TOUFFU  . L'ANTIPSYCHIATRIE ELLE DICTE  (BIS) N'ARROSER QUE TROIS PARTIES . LE GRAND TRONC POINTE VERS SA FLEUR MÂLE  LE TRÈFLE LE NU L'ENFEUILLÉ PRESS  #2  SE SOIRÉE ENSEMBLE DANS MOUSSES DÉFAITES ET SAGES S'AFFECTIONS INC . LES PRINCIPALES PARTIES COLLABORATIVES S'ALLIANT EST SE CONTINUER SANS (SE) CONSTITUER. oral s. s'enduit ès apostrophe ses plus importantes mères débouchées i. démarrage littér. lang. poét. d. il nous faut du manger retourné sur lui-même t. pizz épreuve . . . s . p . m . T . ext .  E   N SAN G  L  O   T   DE   F  L  O T S [...] NIAISE SANS PERMISSION . (JE) (NOUS) SENT L'ÉCORCE S'ESPACE BIEN BIEN COMME UNE CHASSE IBIDEM, CE TOUT TOUT TOUT PETIT  P  R  É  –  L I V R E  T'M .

 

.

fausses cendrées
mers bouchées par
des
sables rapportés
son
lévis- est-palais- de-mémoire de
fonds         
labyrinthiques
ces moi   .
en rangées
de blé d'Inde  immergées
 
 

.

JUSQU'À LA PHRASE «LE GRAND TRONC POINTE». ON N'Y VOIT QU'UN MYSTÈRE FERMÉ
 OPTIMISÉ PAR LES LUNETTES DE LECTURE. NE PAS DÉRANGER
LA POPULATION.
L'ACCENTUATION.
LE DÉSHERBAGE OBSESSIF.
L'ORIGAMI SUGGESTIF.
LE MAGASINAGE NÉVROSÉ.
L'ANIMAL RÉCENT.
L'INFARCTUS D'UN PRO. 
LE MAL À SON AISE FINAL.
 
ES-TU TOI AUSSI LE DEUXIÈME CORPS RENTRÉ ?
Ah, deux yeux.

«Je mange et il me faut du manger.» Lentement. Comme un deuxième nu en terre, c'est-à-dire «ça passe le temps». Sans clôture droite, enjambement ré-

pétitif pour sauver tout le monde.

.

APPROXIMATIVEMENT,

DEHORS. SANS CERVEAU PARTICULIER NOUS

AVANÇONSDANS L'OMBRE D'UN

OISEAU BAS

UNBALAYAGE

EN

CHALEUR

PRESQU'

INTÉRIEURE

C

OMME

UNE POLITIQUE SOUTERRAINE.

 

Née en 1983, jaune, autour de Montréal, je manœuvre dans divers contextes littéraires, artistiques, collaboratifs, et performatifs. Je m'intéresse aux soulèvements et aux dégagements qui maintiennent le désordre (matériel, mémoriel, social, mental, filial, nerveux, amoureux, métabolique, théorique). Je publie en revue et chez des éditeurs, puis je pratique le livre d’artiste.

Pour m'écrire :

pilon (point) maude (arobase) gmail (point) com

Pour entendre mes lectures arrangées :

https://soundcloud.com/maudepilon

© 2017 par M.S.P.